Gros plan sur la pointeuse biometrique

Parmi la large gamme de pointeuse informatique proposée par les fabricants, vous êtes tentés d’équiper votre entreprise d’une pointeuse biometrique. Quels sont les avantages de cette technologie ? Quels terminaux de badgeage choisir ? Que dit la CNIL sur le pointage biométrique ? Précisions sur la  biométrie.

Avantages de la pointeuse biométrique


Les pointeuses informatiques fonctionnent avec des badges, des cartes ou des porte-clefs qui souvent s’égarent, se détériorent ou s’oublient. Grâce aux systèmes d’enregistrement de temps à base de données biométriques, les problèmes liés aux badges sont exclus. En effet, la pointeuse biometrique utilise un système d’enregistrement à base de reconnaissance optique d’empreintes digitales. Votre pointeuse badgeuse reconnaît vos salariés sans difficulté et surtout sans aucun risque d’erreurs ou de fraudes (contrairement à la pointeuse électronique dont les systèmes de badges peuvent s’échanger entre salariés ou être volontairement oubliés ou détériorés).
Le pointage de vos salariés s’en retrouve donc simplifié et gagne en efficacité.

Les données recueillies grâce à votre pointeuse digitale sont diffusées sur des terminaux de badgeage dotés de capteurs biométriques qui permettent de :

  • Badger avec son doigt.
  • Reconnaître de façon fiable et rapide des empreintes digitales.

Vous pouvez choisir également un terminal géométrie de la main : le salarié est reconnu en passant sa main sous un capteur.

Attention toutefois avec ces technologies : les pointeuses digitales ne sont pas toutes autorisées en France ou bien sous certaines conditions bien précises.

Badgeuse biometrique: ce que dit la loi Française

A savoir
Pourquoi une pointeuse badgeuse biométrique ?
Vos salariés sont-ils à l’heure ?
Maîtrisez le temps de travail de vos équipes !
Heures de présence, heures de nuit, heures supplémentaires, arrêts maladie, RTT, congés…
Equipez votre société d’une pointeuse biométrique et gérez efficacement le temps de travail de vos équipes !

La CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés) considère l’empreinte digitale comme une donnée personnelle qui ne peut être mémorisée sur un support accessible à d’autres utilisateurs. C’est pourquoi certains appareils biométriques ne sont pas autorisés en France. D’autres sont tolérés mais sous certaines conditions (reconnaissance de l’empreinte digitale enregistrée sur un support individuel exclusivement par exemple). Vous trouverez ci-dessous deux articles d’autorisation de la CNIL :

  • CNIL: Autorisation unique n°AU-007 – Délibération n°2006-101 du 27 avril 2006 portant autorisation unique de mise en œuvre de dispositifs biométriques reposant sur la reconnaissance du contour de la main et ayant pour finalités le contrôle d’accès ainsi que la gestion des horaires et de la restauration sur les lieux de travail?
  • CNIL: Autorisation unique n°AU-007 – Délibération n°2006-101 du 27 avril 2006 portant autorisation unique de mise en œuvre de pointeuses biométriques reposant sur la reconnaissance du contour de la main et ayant pour finalités le contrôle d’accès ainsi que la gestion des horaires et de la restauration sur les lieux de travail?

Sachez  enfin que chaque pointeuse biométrique doit faire l’objet d’une déclaration à la CNIL. N’hésitez pas à aborder le sujet de la réglementation sur ce type de technologie lorsque vous faîtes établir des devis auprès des fournisseurs de pointeuses biometriques.